La Porte de l’ancien manoir à Melleville 

Depuis le début du XIIè siècle, les seigneurs se succédèrent à Melleville. A partir du XVIIè siècle, la commune était constituée de deux fiefs, celui de Melleville et celui de Caudecotte. Cette porte monumentale, située route de Villy, est donc le vestige d’un manoir du XVIIIè siècle.

Ruines du château à Gamaches            

Propriété composée d’un ensemble de bâtiments divers : deux tours rondes en pierre subsistent de l’ancien château, l’une en ruine, l’autre très remaniée au 19e siècle, des bâtiments modernes accolés à la tour entière, un portail vraisemblablement du 17è.

La Mairie de Mers les Bains

Ancienne villa « Henri », propriété de la ville depuis 1904, agrandie et réhabilitée en 2009. Le bâtiment représentant des scènes évoquant la vie de la station à la Belle Epoque.

Le Safran du Saluto à Mers les Bains

Le trois-mâts Finlandais « Saluto», s’échoue sur la plage de Mers-les-Bains lors d’une tempête le 8 Novembre 1904. En 2001, la mer a découvert le safran du navire, une pièce unique par son âge, de 2,30m de large pour 4,10m de long, est installé sur le chemin de la falaise

Borne kilométrique entre Le Tréport et Mers les Bains

Ancienne borne qui marquait à l’origine la RN 15 Bis, créée en 1836, a été réinstallée sur l’esplanade du Général Leclerc. Désormais elle matérialise la limite entre Mers-les-Bains et Le Tréport mais aussi entre la Somme et la Seine Maritime et les Hauts de France et la Normandie.

Fresque sur la falaise à Mers les Bains 

Un artiste anonyme a laissé un joli graf, visible de loin, sur un blockhaus de la falaise. Il s’agit d’une jeune fille endormie, tenant un ours en peluche dans ses bras.

La Porte de Froideville à Mers les Bains  

Jusque dans les années 90, Froideville était un vaste corps de ferme traditionnel Picard, de forme carrée, avec une mare centrale entourée de dépendances. Visible actuellement sur la zone de l’hypermarché Auchan, il reste la porte d’entrée matérialisée par 2 piliers en briques, dont l’un porte les armoiries de la ville, adoptées en 1962.

La Table des Guises à Eu

En 1828, Louis-Philippe fait poser une table octogonale en marbre, sur le lieu présumé des conseils où le duc de Guise réunissait les seigneurs, alliés de la Ligue, durant les guerres de Religion. Il y a fait inscrire le texte suivant : « C’est à l’ombre de ces hêtres que les Guises tenaient leurs conseils au seizième siècle. ».

Fresque murale au Tréport

Adossée au Musée du Vieux Tréport, une immense fresque de 30 m de long répartie en 4 tableaux orne le petit parking, et permet de découvrir l’histoire de la ville, image taille XL : le funiculaire, les baigneurs, les métiers de la mer, un vieux pêcheur.

Le Carré du Millénaire

En 996, le comté d’Eu est créé par Richard Ier, premier petit-fils de Gangerolf (Rollon), dans le but de protéger la Normandie. Dont Rollon a été le fondateur en 911.

En mai 1997, dans le cadre des festivités organisées pour le « Millénaire du Comté d’Eu », une pierre a été offerte par la ville norvégienne d’Ålesund à la ville d’Eu. Rollon était originaire de cette ville d’Ålesund.

 

Au dos de la pierre on peut lire ce texte :

« Toi qui passes en ce lieu, arrête-toi. Vois les ombres qui s’allongent et s’agitent. Ecoute les murmures des feuillages. Respire l’air marin, salé et iodé, reçois en plein visage les embruns du large et le brouillard blanchâtre des écumes océanes. Et dis-toi qu’ici, souffle à jamais l’esprit du Millénaire.

François GOUET Maire de la Ville d’EU Mai 1997 »

Symboliquement, lors des festivités organisées en 1997, a aussi été déposée à l’intérieur d’un petit monument, de la Terre provenant des 40 communes de l’ancien Comté d’Eu.

Un parchemin a été scellé tout aussi symboliquement dans la pierre centrale.

La Médiathèque du Tréport 

Construites après la 1ère Guerre Mondiale par Charles Duprey, blessé de guerre, les Anciennes Halles offraient une magnifique charpente encore globalement apparente aujourd’hui. Peu à peu fermées, elles ont abrité un temps le Marché Couvert. Fermé définitivement depuis une dizaine d’années, cet espace a été transformé en médiathèque et inauguré en 2013.  Outre les 15000 volumes bien rangés sur un mobilier design, vous pouvez écouter des CD, regarder des DVD, les emprunter, jouer à des jeux de société dans le calme, découvrir des expositions, utiliser l’espace  numérique, participer aux spectacles, en particuier pour les enfants (réservation obligatoire). En octobre 2014, la Ville du Tréport a obtenu les Rubans du Patrimoine pour la restauration de ce lieu historique et culturel.

Les canons Place de la Batterie au Tréport

Vauban fait édifier en 1695 en avant du port, une batterie d’artillerie. Puis 2 canons de bataille viendront s’ajouter au dispositif en 1794. En 1880, la batterie est rasée, la Place gardera son nom. Après avoir servi de bittes d’amarrage aux bateaux, les canons restaurés retrouveront leurs lieux d’origine sur la place de la Batterie.

Quartier de la serrurerie à Dargnies           

Comme la plupart des villages du Vimeu, Dargnies abritait de nombreux petits ateliers de serrurerie. Il est encore possible de les deviner, car les anciens locaux des usines ou des logements des ouvriers sont encore bien visibles.

Le KIosque à poissons MIGrateurs (KIMIG) à Eu

Au pied du château d’Eu, au jardin des Fontaines. Panneaux pédagogiques sur les poissons migrateurs de la Bresle.