Les églises

et collégiales

L’église Saint Aubin à Criel sur Mer

Bâtie au XIVe siècle, elle fut détruite et remaniée au XVIe siècle, puis restaurée au XIXe siècle et en 1995. Son architecture est typique de la région : silex, grès et pierre blanche. De la première église détruite en 1474, subsiste la « chapelle des saints » qui conserve un ancien retable de pierre, ainsi que le portail central. Une première reconstruction commença en 1508 puis l’église est de nouveau en ruines en 1573. La seconde reconstruction est achevée en 1605, comme l’atteste un écusson placé sur l’une des voûtes. En 1819, la foudre s’abat sur l’église et la fragilise. Des réparations sont entreprises mais la voûte et le chœur s’effondrent, des travaux de réfection ont été entrepris entre 1863 et 1890. Sa charpente en forme de coque de bateau est également typique des villages côtiers. Une statue de Saint Léonard rappelle l’existence de l’autre église paroissiale de Criel, Saint-Léonard du Besle, disparue au XVIIIe siècle. L’église est inscrite depuis le 14 avril 1930 au titre des Monuments historiques.

Visite libre, de même que pour les anciens jardins du curé (entrée en face du cimetière).

Collégiale Notre Dame et Saint Laurent O’Toole à Eu 

Caractéristique de l’art gothique primitif dans ses plus anciennes parties, la Collégiale mesure plus de 80 m. de longueur. En 1426, un incendie détruit le chœur qui fut restauré dans le style flamboyant. Une crypte accueille des gisants médiévaux du XIIe siècle (St Laurent O’Toole et les comtes d’Eu) au XVIe siècle. Orgue du XVIIe siècle, dont on vient de célèbrer les 400 ans en 2014 : concerts réguliers.

L’Eglise Saint Jacques au Tréport 

Bâtie en 1362, elle subit de nombreux dégâts pendant la guerre de Cent Ans. Restaurée en 1699, elle bénéficie d’un emplacement privilégié sur lequel ses dimensions imposantes (longueur : 43 mètres, largeur : 15 mètres et hauteur : 15 mètres) les rendent incontournables.

Avec sa façade typique en damier (pierre de Caen et silex), sa tour gothique, son portail renaissance au tympan finement orné, ses superbes clés de voûte pendantes (hauteur de la plus grande 3,80 mètres), l’Eglise Saint-Jacques est un monument incontournable à visiter au Tréport.

L’église Saint Martin à Mers les Bains 

Edifice (1928) de style romano-byzantin. Vitraux flamboyants, retable classé monument historique du XVIIe siècle et gisant de Saint Martin.

Eglise Notre Dame à Baromesnil          

Construction en brique et moellon débutée au XVIè. Cependant, de cette époque, il ne reste que le chœur.

Eglise Ste Marie Madeleine à Buigny les Gamaches             

L’église a été construite au XVIIIe siècle en brique et en pierre. Elle a été endommagée en 1918 pendant la Première Guerre Mondiale. Sa façade est surmontée d’un clocher.

Eglise Notre Dame de l’Assomption à Embreville      

L’église bâtie au XVIè contient un beau confessionnal en bois sculpté du XVIIIè.

Eglise Notre Dame à Etalondes           

Datant de la fin du 19è, cette construction en briques rouges suit un plan allongé. Nef et bas côtés se terminent par une abside polygonale et une chapelle rayonnante.

Eglise Notre Dame de la Nativité à Friaucourt          

Bâtie en moellons de craie, confortée de briques, avec des ouvertures romanes, elle s’impose comme le monument du village.

Eglise Saint Pierre à Le Mesnil Réaume       

De cet édifice édifié au XVè, il ne reste de cette époque que les fenêtres de la nef.

Eglise Saint Riquier à Monchy sur Eu  

D’une architecture typique de la région, cette église commencée au XIIè est construite en silex, briques et blocs de calcaire.

Eglise Saint Martin à Oust Marest 

Cet édifice datant du XIIIè-XVIè renferme une dalle funéraire du XIIIè, une mise au tombeau du XVIè et un Christ en croix du XVè.

Eglise Saint Rémy à Saint Rémy Boscrocourt   

Construite au XIIIè, de brique et de silex, le clocher est détruit et reconstruit en grès au XVIIIè, ce qui lui donne tout son charme.

Autres expériences