Bâtissons en couleurs

L’architecture et les architectes Belle Epoque

Le quartier balnéaire de Mers-les-Bains, classé Site Patrimonial Remarquable en 1986, regroupe un ensemble de villas disposées en demi-cercle face à la Manche au pied des falaises. Mers-les-Bains est la première ville en France à posséder un secteur sauvegardé avec un patrimoine architectural appartenant à la seconde moitié du 19ème siècle et protégé dans son ensemble.

Les débuts de la vogue des bains de mer, de 1820 à 1848, ne concernent dans un premier temps que les aristocrates français ou britanniques. La pratique des bains se développe dès 1860 avec l’installation des premiers établissements de bains chauds et des polices des bains de mer mises en place par les municipalités. L’avènement du Chemin de Fer et la promotion des plages “à 3 h de Paris” avec les affiches des Chemins de Fer du Nord vont contribuer à la métamorphose du petit village de pêcheurs en station balnéaire flamboyante.

Les villégiaturistes souhaitant se faire construire une résidence secondaire, la Municipalité vend les parcelles individuelles à des particuliers de la bourgeoisie et non à des promoteurs immobiliers. De 1874 au début des années 1910, près de 400 villas caractéristiques de l’architecture balnéaire Belle Epoque forment un héritage patrimonial unique en France. Profusion de styles, néo-classique dans les premiers lotissements côté falaises, puis anglo-normand, néo-renaissance, Art Nouveau, chalet, mauresque, Art Déco, flamand, …

La rue Jules Barni

Le quartier de la rue Jules Barni situé au pied de la falaise, a été édifié entre 1869 et 1875.
La rue principale est considérée comme le premier centre commercial de la ville et des environs.
La galerie commerciale d’une architecture originale avec des toits en terrasse est inscrite à l’inventaire des Monuments Historiques depuis décembre 2011.