© guy François
EXPERIENCE

Flirter avec les sommets de la Côte d’Albâtre

Enjamber les passes-haies sur le GR21 entre amis.

Partez à la découverte d’une expérience inoubliable en arpentant comme les douaniers d’autrefois ces chemins parfois escarpés aux panoramas à couper le souffle

En duo, en solo, en famille, entre amis

Tout est possible selon les endroits mais pour les secteurs les plus abrupts, ils sont réservés à des promeneurs au profil plutôt sportif.

Les fronts de mer et plages sont accessibles à tous, les points de vue les plus faciles d’accès se trouvent au Tréport, à Mesnil Val et à Ault.

Ailleurs, le sentier littoral se mérite un peu, point de vue oblige ! – et à part le funiculaire du Tréport, ici point de téléphérique à l’horizon 😉 – mais vous vous éloignerez des endroits fréquentés et ne le regretterez vraiment pas

Mes endroits préférés à ne pas manquer

Une bonne vingtaine de kilomètres séparent Woignarue à l’Est du Mont Jolibois à Criel à l’ouest.

Avant d’atteindre les sommets et de passer du niveau de la mer à près de 100m d’altitude, on en profite dans les bas-champs à Woignarue pour observer les oiseaux du hâble d’Ault (270 espèces ont été répertoriées !) et surtout on apprécie la naissance de la côte d’Albâtre dont on aperçoit très bien la courbe se dessiner. Mention spéciale le soir où la lumière du soleil couchant illumine parfaitement les falaises.

Avant d’arriver au bourg d’Ault, un premier balcon sur la mer surplombe à l’Est les bas champs et à l’ouest l’enfilade des falaises de la côte d’Albâtre. Par temps dégagé, notre regard balaie du Marquenterre et l’entrée de la Baie de Somme jusqu’au cap d’Ailly au large de Dieppe.

Une dizaine de kilomètres plus loin, on arrive au Bois de Cise, véritable perle de cette côte  : on appelle cela une valleuse boisée, c’est à dire une petite vallée qui débouche sur la mer et qui a été le coup de coeur d’un promoteur de la Belle Epoque. Il en demeure de belles villas nichées au coeur du bois et toute une toile de petits chemins pentus faits de marches en bois et dont les noms d’inspiration naturaliste décorent des panonceaux gravés.

C’est ensuite que démarre la partie la plus sportive de la randonnée : plus de dénivelé, des passe-clôtures qu’on escalade, un chemin qui peut être glissant selon la météo.

Le sentier débouche ensuite à Mers les bains par le panorama de Notre Dame de la Falaise et une magnifique vue sur l’ensemble de l’estuaire de la Bresle et les villes soeurs.

il conduit au Tréport où pour atteindre le point du vue vous pouvez emprunter 365 marches ou le funiculaire qui traverse la falaise.

Enfin le sentier littoral se termine – sur la Destination le Tréport -Mers  – (mais se poursuit en direction de Dieppe … et même jusqu’au Mont Saint Michel) par le mont Jolibois et son magnifique panorama qui se mérite un peu. Il surplombe la plage de Criel sur Mer et la zone humide de l’estuaire de l’Yères

Tout en nuances de bleu, vert et albâtre

Que l’on se sent petit face à cette nature imposante, l’immensité de l’étendue de la mer et de cet horizon à perte de vue !

Quel magnifique retour à la nature qui offre un temps de ressourcement et de respiration, indispensable (et naturelle) protection aux aléas de la vie urbaine.

Jamais monotone, notre randonnée alterne dénivelés et chemins plats, dégradés de vert des prairies, des bois et même de la mer : ici en fonction de la couleur du ciel, des fonds marins, de la marée, la couleur de l’eau déploie une palette qui s’étend du bleu foncé au turquoise.

Une nature fragile

Attention les falaises sont « vivantes » ! les règles de sécurité imposent qu’on ne s’approche jamais du bord de la falaise (ni du haut, ni à ses pieds) car les phénomènes naturels font que naturellement, par érosion, des pans entiers régulièrement s’éboulent et depuis toujours : d’ailleurs lorsque Victor Hugo se promenait sur le sentier, on lui a expliqué que les personnes âgées de l’époque, enfants, apercevaient les vestiges de l’ancienne église à marée basse.

Soyez donc prudents pour vous et vos proches.

 

 

Avec des experts

Si cette nature vous intrigue et vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à suivre une visite proposée par un guide nature. Il en existe sur plusieurs thèmes et de durée différente et bientôt ces falaises n’ont -presque- plus de secrets pour vous !